Les étudiants & chercheurs internationaux de l'ULiège témoignent

Raymond, Lou-Elise, Cheila, Hosni... font partie des 24% d'étudiants et chercheurs internationaux issus de 130 pays que compte la communauté ULiège.

I

ls viennent du Rwanda, de France, de Tunisie ou encore de Grèce et ont décidé de donner une dimension internationale à leur formation. Auprès d'Abebe Brismée, un étudiant de l'ULiège qui les a rencontré le temps d'une interview, ils ont témoigné de leur expérience et expliqué pourquoi ils ont choisi l'Université de Liège.

Anoop Nautiyal

Post-doctorant à l’Institut de Chimie de l’ULiège

Anuop Mob-internationale

« Je m’appelle Anoop et je suis Indien. J’ai suivi un master en physique en Inde avant d’effectuer un séjour de 4 ans en France pour rédiger ma thèse. Je suis ensuite resté deux ans en Floride pour mes recherches et pour préparer mon post-doctorat, que je réalise à présent ici, à Liège. C’est curieux car le département est différent. Ici je suis dans le département de chimie alors que je viens, à l’origine, du département de physique.

Je suis venu à Liège parce qu’il y a ici les outils adéquats à ma recherche. De plus, je préfère les petites villes. J’ai été à Paris, New-York et bien d’autres villes, mais je préfère des villes à taille plus humaine comme Liège. J’habite dans le centre et je peux me déplacer partout à pied. Tout est proche. Les bus, l’opéra, les commerces sont très facilement accessibles.

De plus, je joue au badminton et j’apprécie les infrastructures sportives proposées par la ville et l’Université de Liège. Je suis ici depuis deux-trois semaines environ. Il y a plein de choses géniales ici, notamment de très beaux endroits que j’ai visité, comme les escaliers de Bueren. J’adore la gastronomie de la ville mais ce que je préfère, ce sont les habitants et l’ambiance. Les gens ici sont très sympathiques, accueillants et me supportent dans mes recherches. La plupart des Liégeois parlent anglais, ce qui est très pratique ! Je parle aussi un petit peu français, du franglais (rire). »


 Raymond Muganga

Chercheur en Pharmacie

Raymond Mob-internationale

« Je m’appelle Raymond et je viens du Rwanda. Je suis chercheur en pharmacie et professeur dans mon pays. Je viens ici pour faire un post-doctorat. J’ai choisi l’ULiège pour plusieurs raisons. J’ai écrit mon doctorat ici, je suis donc venu vivre ici pendant 5 ans. De plus, il existe une coopération entre l’Université de Liège et celle du Rwanda. Travailler ensemble nous permet également de renforcer cette coopération.

J’aime le côté métropolitain de la ville. Liège est ouverte à tous. Si l’on compare, les gens de Liège sont plus sociaux, ils ont le temps pour les autres. Quand je faisais ma thèse, on se souciait de moi, on avait du temps à me consacrer. J’ai ressenti l’appui des autres personnes et cela m’a laissé une très bonne impression. C’est pour ces raisons, que j’ai choisi cette université. De plus, j’avais déjà des amis ici, l’université ne m’était pas étrangère. »


 Lou-Elise Maurice & Anthony Carvalho

Lou-Elise-et-Anthony Mob-internationale

« Nous sommes français et nous avons choisi Liège car les études en France sont très difficiles d’accès. Il nous faut passer par des concours. On était assez motivés donc on a décidé de venir étudier ici, à Liège. Nous avons remarqué assez vite que les élèves sont très solidaires. Nous sommes fort mis en concurrence en France. Il n’y a pas cet esprit d’entraide. Un autre aspect qu’on apprécie ici, c’est la rapidité des prises de contact avec l’administration. Ils nous répondent très vite et sont bien organisés. »


Aya Hadj Salem

Master HEC-Liège, Banking & Asset Management

Aya Mob-internationale

« Je m’appelle Aya, je suis française, je suis en master 1 en Finances et je suis en spécialité Banking & Asset Management. J’exerce un cursus de double diplôme et ma faculté me permettait de faire un échange avec la ville de Liège. Les villes en Belgique sont très jolies. Les Belges sont également très gentils et très accueillants. »


Cheila Stavroula Argyro

Master en Lettres Classiques

Stavroula Mob-internationale

« Je m’appelle Roula et je viens d’Athènes. J’étudie les lettres classiques. Je suis actuellement en master. Ce master, si tout va bien, sera peut-être suivi d’un doctorat. J’ai choisi Liège car je connaissais son surnom de « ville ardente ». En effet, Liège propose toute une série de sorties culturelles. En outre, il est facile de rencontrer de nouvelles personnes venant de différents pays, dû au caractère multiculturel de cette ville.

J’ai choisi Liège car je voulais me trouver dans un environnement francophone afin d’améliorer ma compétence de la langue. J’aime l’architecture du bâtiment de la faculté de Philosophie et Lettres. C’est un très beau cadre pour étudier. Le master en lettres classiques ici est assez exigeant, le niveau est assez élevé. »


Hosni ben Amor

Master HEC-Liège, Banking & Asset Management

Hosni-ben-Amor Mob-internationale

« Je m’appelle Hosni, je suis tunisien et j’étudie à l’Université d’Aix-Marseille. Je suis un master en Banking & Asset Management. Mon université proposait trois lieux à l’étranger afin d’effectuer mon master. Venise, Louvain-la-Neuve et Liège. Je n’ai pas choisi Venise car je connaissais déjà l’Italie. Je voulais connaître un nouveau pays, découvrir un nouveau climat, une nouvelle mentalité. Quant aux deux options restantes, le choix fut vite fait.

J’ai choisi Liège car c’est plus grand que Louvain-la-Neuve, et que je préfère les grandes villes.
J’apprécie tout particulièrement la mentalité des Belges ainsi que leur accueil chaleureux. Les technologies sont très modernes à la fac (cours broadcastés, tableaux intelligents, etc.). Il y a énormément d’étrangers, je ne me sens pas dépaysé et l’échange prend de l’ampleur. »


François Marius

Master en Psychologie

Francois Mob-internationale

« Je m’appelle François. Je suis français et j’ai effectué une année de master en psychologie à Clermont-Ferrand. Au vu des difficultés d’accès au master II en France, je me suis intéressé à la possibilité de terminer ce dernier dans une université belge. Je m’intéressais à Liège et à Bruxelles. Comme j’ai été accepté dans les deux universités, j’ai dû faire un choix. La plupart des gens m’ont conseillé de venir à Liège, pour la richesse de la vie étudiante ainsi que pour la mentalité des gens.

J’ai moi-même pu constater que les gens étaient très ouverts. Liège a pour moi tous les avantages d’une grande ville (commerces, bars, avenues, etc.) sans les inconvénients (notamment la circulation qui n’est pas trop importante). L’université de Liège a un système de délégués de section, ce qui n’existe pas en France. Cette structure est fort appréciable et dénote de l’intérêt que les étudiants ont pour les autres étudiants. Les professeurs ont beaucoup d’interactions avec les étudiants, il y a souvent des débats. J’apprécie vraiment leur disponibilité et leur pédagogie enrichissante. »

 

En savoir + sur la mobilité internationale à l'ULiège

La soirée d'accueil des étudiants et chercheurs internationaux 2018

Partagez cette page