Droits d’inscription applicables aux étudiants de nationalité hors Union européenne

E

n application de l’article 105, §1er, alinéa 4, du décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études, l’Académie de Recherche et d’Enseignement supérieur (ARES) a fixé, par circulaire, les montants des droits d’inscription des étudiants hors Union européenne pour 2018-2019, 2019-2020, 2020-2021 et 2021-2022.

Information « BREXIT »

En application d’une décision interuniversitaire, les étudiants britanniques désireux de s’inscrire pour l’année académique 2019-2020 resteront, en cas de brexit, soumis au même régime que les étudiants de l’Union européenne, tant en ce qui concerne les règles d’admission que le montant des droits d’inscription.

Considérant cette circulaire et l’autonomie qu’elle accorde aux institutions pour décider du maintien de certaines dispositions transitoires prévues dans les circulaires précédentes, l’Université de Liège applique les règles suivantes :

Etudiants redevables de 4175 €

Les étudiants de nationalité hors Union européenne non-assimilés

  • dont la nationalité est reprise dans l'annexe 1 de la circulaire,
  • qui s’inscrivent à un programme de premier ou de deuxième cycle
  • et qui remplissent l’une des conditions suivantes :
  1. s’inscrire pour la première fois dans un cycle d’études ;
  2. s’inscrire, après une interruption, dans un cycle d’études ;
  3. s’inscrire, au sein d’un même cycle, à un programme d’études en vue de l’obtention d’un grade académique différent de celui qui aurait été octroyé au terme du programme d’étude auquel l’étudiant était précédemment inscrit ;
  4. se réinscrire pour un même cycle alors qu’un minimum de 75 % des crédits du programme annuel de l’étudiant n’a pas été acquis à l’issue de l’année académique précédente.

Cas particulier : les étudiants qui répondent aux conditions ci-dessus mais qui sont inscrits dans une université de la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 2015-2016 ou avant, paient 2.758 € s’ils sont ressortissants d’un pays en développement.

Etudiants redevables de 835 €

Les étudiants de nationalité hors Union européenne non-assimilés

OU

  1. se réinscrire pour un même 1er ou 2e cycle en ayant acquis au moins 75 % des crédits de leur programme annuel à l’issue de l’année académique précédente.
  2. Être titulaire d’un certificat d’enseignement secondaire supérieur délivré par un établissement d’enseignement secondaire de plein exercice ou de promotion sociale de la Communauté française au terme d’au moins deux années d’études au sein d’un établissement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;
  3. Être bénéficiaire d’une bourse délivrée par Wallonie-Bruxelles International ;
  4. Être inscrit à un programme d’études de 3e cycle ;
  5. Être inscrit à un programme d’études d’AESS ;
  6. Être inscrit en année diplômante d’un master et n’avoir plus à son programme que le travail de fin d’études (réduction accordée à titre individuel, à charge des subsides sociaux de l’Institution).

Cas particulier : les étudiants qui répondent aux conditions ci-dessus mais qui sont inscrits dans une université de la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 2015-2016 ou avant, se voient appliquer le tarif de 835 € pour un passage de bachelier à master (contrairement aux étudiants admis à partir de 2016-2017, qui en vertu de ce qui précède, paient les droits majorés à chaque 1re inscription dans un cycle). 

 

Les étudiants de nationalité hors Union européenne assimilés 

Voir notre page concernant l'assimilation

Etudiants dispensés des droits d’inscription (0 €)

Les étudiants qui remplissent l’une des conditions suivantes :

  1. Bénéficier d’une allocation octroyée par le service d’allocations d’études de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;
  2. Être porteur d’une attestation de boursier délivrée par la Direction générale Coopération au développement et Aide humanitaire ;
  3. Être membre du personnel d’un établissement d’enseignement supérieur ou chercheur accueilli par un établissement d’enseignement supérieur et s’inscrire à un programme d’études de 3e cycle ou en master de spécialisation.

Partagez cette page